Nouveau site web PEEP.MA !

Notre nouveau site web est consultable ici
http://peep.ma

Vous pouvez également nous contacter par email :

Pages

samedi 31 octobre 2009

Journée de solidarité 2 à Anatole France

Parce que nous ne sommes pas égaux devant la vie, l’association Peep a proposé un projet sur la solidarité à la direction du collège Anatole France et aux autres associations. Nous profitons de cette occasion pour les remercier chaleureusement de l’accueil qu’ils lui ont fait
Et la rapidité à mettre en place le comité de pilotage comprenant la direction, des enseignants, des élèves et des parents.

Ce projet à pour objectif de travailler tous ensemble à une journée dédiée à la solidarité, à l’échange, au bénévolat et à la citoyenneté. Il a pour but qu’il devienne celui de nos, vos enfants.

Les recettes qui seront dégagées lors de cette action seront reversées en 4 parts égales : 1 pour chaque association et 1 pour le FSE du collège ( à destination d’aide aux voyages pour les familles nécessiteuses).

Quelques souvenirs photos de la journée de solidarité précédente.





Un site lui a même été dédiée à l'initiative d'une maman PEEP. Merci !
www.anatolesolidarite.com

dimanche 18 octobre 2009

Résultats des élections

Anatole F : PEEP>1 UCPE>1 APEI>1

Bizet : PEEP>3 UCPE>2 APEI>2

Gautier : PEEP>3 UCPE>1 APEI>3

Renan : PEEP>3 UCPE>4 APEI>0

Moliere : PEEP>2 UCPE>4 APEI>1

Lyautey : PEEP>2 UCPE>1 APEI>1

Claude Bernard : liste commune

jeudi 15 octobre 2009

La réforme du lycée par Luc Chatel


Présentation de la réforme du lycée par Luc Chatel
envoyé par Education_nationale. - Plus de vidéos campus.

Luc Chatel présente les principaux axes de la réforme du lycée : mieux orienter, mieux accompagner chaque lycéen, mieux s'adapter à son époque. « Notre objectif est que le lycée permette la réussite de chaque élève » indique le ministre de l’Éducation nationale, porte-parole du Gouvernement.
Plus d'infos sur http://www.education.gouv.fr/

mercredi 14 octobre 2009

Coup de pouce 2

Le centre d'activité artistiques Art Majeur organise une série d'événements autour d'une cause mal connue et mal comprise. Venez nombreux au vernissage, à la projection et au débat. Entrée gratuite en fonction des places disponibles.

Du 15 au 31 octobre 2009
Exposition de photos « Autisme en couleurs » par Imane Chaïr Haïdar

Le jeudi 15 octobre 2009 à 20h00 - Vernissage de l’exposition
Entrée libre

Le vendredi 16 octobre 2009 à 20h00
Projection du film documentaire de Peter Wermeulen «Images d'autisme» suivi d’un débat animé par Pascale Nejjar-Pernot.

mardi 13 octobre 2009

Élections de vos représentants

Comment voter ?
Votre enfant a reçu cette semaine le matériel de vote, dans une grande enveloppe personnellement adressée à chaque parent (vérifiez les cartables !). Cette enveloppe contient : les professions de foi décrivant la position de chaque association se présentant, une enveloppe moyenne sur laquelle vous devez écrire votre nom et celui de votre enfant, les bulletins de vote sur lesquels est inscrit la liste des candidats, ainsi qu'une petite enveloppe blanche.

Pour voter, vous glissez le bulletin de votre choix, sans y rajouter aucune mention ou rature, dans la petite enveloppe blanche. Un seul bulletin par enveloppe.

Puis vous introduisez cette petite enveloppe dans la moyenne. Sur celle-ci, inscrivez vos noms, prénoms et qualité. Inscrivez également les nom, prénom et classe de votre enfant.

Cette enveloppe, dont la forme peut varier selon les établissements, sert à enregistrer votre vote sur la liste électorale de l'école concernée.
Lors du dépouillement du vote, elle sera vidée, et la petite enveloppe blanche sera glissée dans l'urne, afin de garantir votre anonymat et le secret du scrutin.
Votre enfant doit ramener cette enveloppe à l'école et la remettre à son professeur. Au lycée, il doit la transmettre au bureau de la vie scolaire.
Avant le vendredi 16 octobre au matin !

Vous avez également la possibilité, si vous le désirez, de voter directement à l'école de votre enfant, vendredi 16 octobre, au matin, à l'aide de votre bulletin et de la petite enveloppe blanche.

Qui peut voter ?
Chaque parent, ou responsable légal peut voter. 1 parent = 1 voix.
Si vous avez des enfants dans plusieurs écoles, vous pouvez voter dans chaque école, collège ou lycée où vous avez des enfants scolarisés. Vous avez donc, chacun, le droit de voter plusieurs fois dans ce cas là.

Important !
Ne rajoutez aucune mention ou rature d'aucunes sortes, ni sur le bulletin, ni sur la petite enveloppe blanche. Sinon, votre bulletin sera considéré comme nul.

Pourquoi voter ?
Voter est un droit ! Le votre.
Plus la participation au vote sera importante, plus vos représentants auront de poids dans les différentes instances où ils vous représentent.
Dans les écoles : au conseil d'école.
Dans les Collèges et lycées : au conseil d'établissement, conseil de discipline et autres instances chargées, par exemple, de l'organisation des transports scolaires.

En plus de cela, vos représentants sont les interlocuteurs du SCAC ou de l'AEFE, instances qui régissent et contrôlent les activités dans les écoles françaises au Maroc

Chaque voix compte !
Le 16 octobre,
faites entendre la votre !

Cette année, la PEEP présente des candidats dans tous les établissements de Casablanca et de Mohamedia.
------------------------

vendredi 9 octobre 2009

Coup de pouce

Petite promotion du concert de demain au profit de l'association EMA (Enfance Maghreb Avenir). Ce concert est ouvert aux élèves, au personnel du Lycée Lyautey, ainsi qu'aux parents d'élèves (youpi !) et aux personnes parrainées par un membre de la communauté du Lycée Lyautey. Des démonstrations de sports extrêmes sont également prévues.
En plein air, sur le site de Beaulieu à 18 heures. Pour la programmation, référez vous au tract ci-dessous ! Cliquez pour agrandir !

-----------------------------------------

mercredi 7 octobre 2009

Réunion générale de la PEEP au lycée Lyautey

Nous avons tenu, le 6 octobre notre réunion de présentation de l'association, à la salle Delacroix, en présence de monsieur Lemasle, responsable du Pôle Régional et Proviseur du lycée Lyautey, qui avait bien voulu nous y accueillir.
Nombre de sujets ont été abordés, parmi lesquels la situation du transport scolaire (Monsieur Lemasle en ayant profité pour féliciter Mme Chami pour le travail accompli cet été), mais aussi la nécessité (ou non) de faire prendre aux enfants des cours particuliers, l'attitude du Lycée face aux problèmes d'insécurité, de délinquance ou de drogues.
Les échanges avec Monsieur Lemasle ont été fort courtois, conviviaux et instructifs.

Un des sujets de préoccupation majeure des parents a été la hausse des frais de scolarité (+40,5% sur trois ans) qui a fait l'objet de longs échanges. Nous en avons également profité pour évoquer le coût des fournitures scolaires, et la présence problématique de la publicité dans les établissements, en précisant qu'elle ne saurait en aucun cas être un recours pour un quelconque financement des écoles.

Il est apparu clairement que les actions des associations de parents n'ont eu que peu, ou pas, d'influence sur les décisions de l'AEFE et du SCAC en la matière. Pour vous faire une idée de l'indifférence –voire du mépris– avec laquelle ont été reçues les doléances des parents nous vous proposons un résumé des épisodes précédents ci-dessous.
Il apparait tout aussi clairement que sans une mobilisation massive des parents d'élèves lors de l'élection de leur représentants leur voix aura beaucoup de mal à se faire entendre.
L'an dernier, ce problème était apparu discrètement, d'abord brouillé par la situation sociale et l'application problématique des réformes "Darcos". Cette année nous sommes en pleine connaissance des tenants et aboutissants de cette situation. C'est le moment ou jamais de nous mobiliser. Plus la participation au vote sera importante, plus la voix des parents pourra être forte et entendue.

Jusqu'au 16 octobre, votez !

Avant de vous livrer le résumé de l'évolution de la situation l'année dernière, ces quelques précisions :

Les VRAIES raisons de la hausse :
Ces 12%, qui représentent un doublement de la hausse habituelle de 6%, résultent de la contribution de 6% réclamée globalement par l'AEFE à l'ensemble des établissements qui lui sont directement rattachés, pour faire face principalement au transfert sur son budget des pensions civiles des enseignants détachée, dont elle n'a obtenu qu'une compensation partielle.
Ils tiennent en revanche pour les deux années suivantes à la répercussion sur les établissements français du Maroc de coûts additionnels liés, pour une bonne part, à la prise en charge localement de dépenses immobilières jusqu'alors assumées par l'Etat français.
Elles s'accompagneront en outre de diminutions de postes d’expatriés et de coupes budgétaires, dont on ne peut que craindre les répercussions sur la vie courante des établissements et dont nous espérons avant tout qu'elles n'entraineront pas un affaiblissement de la qualité moyenne de l'enseignement, que nous jugions jusqu'alors globalement satisfaisante.

----------------------------------------
A.L.

Hausse des frais de scolarité : le récapitulatif

Nous tachons ici de vous présenter les différentes étapes de notre action concernant l'augmentation des frais de scolarité. C'est un peu long, mais nous espérons que cela aidera tout le monde à la re-situer dans son contexte. Dans le même souci d'informations, nous vous proposons des liens (en bleu dans le texte) qui, nous l'espérons pourront vous aider à vous faire une idée claire du problème.

En septembre 2007
, monsieur Kouchner, ministre des affaires étrangères du gouvernement français, annonçait l'organisation des «états généraux de l’enseignement français à l’étranger», c’est à dire une concertation devant réunir l’ensemble des acteurs de ce dossier pour débattre des orientations à donner à ce plan stratégique. […]Ces groupes devront se réunir à Paris, en province et à l’étranger.

Nous n'avons cependant pas été convié à nous exprimer lors de ses "états généraux"

12 janvier (2009 !) : Madame Descôtes, nouvelle directrice de l'AEFE, annonce une augmentation des frais de scolarité de 6%, et déclare que cette hausse pourrait augmenter sans qu'elle puisse dire de combien : "M. D. : Je me garderai de donner une réponse définitive à ce stade. Ces taux sont le fruit d’une étude à moyen terme. Au-delà de 2010, il est difficile de dire comment évolueront les choses."

Nous apprécions cette définition du "
moyen terme" à sa valeur…

En fait cette hausse s'ajoute à celle qui est déjà convenue. Au cours de
son
interview avec la Voix de France, elle annonce également que les travaux des "états généraux" sur ce sujet sont terminés.

25 janvier : suite aux différentes grèves des enseignants, les lycéens de Lyautey se mettent en grève eux aussi. La Peep diffuse un appel au calme et à la tenue des cours, les élèves ayant déjà été privés de cours
trop longtemps ! La situation est totalement confuse.

10 février : dans un contexte tendu (Grèves successives des professeurs,
suivies par celle des élèves du Lycée Lyautey), la PEEP organise une réunion à laquelle sont conviés : M. le Consul Général de Casablanca, M. le Conseiller Culturel adjoint auprès du SCAC, M. Lemasle, Chef de l'Etablissement Régional de Casablanca, M. Billmann, Principal du Collège Anatole France, MM les Délégués au Conseil Supérieur des Français de l'Etranger, Mmes et MM les directeurs d'école, Mmes et MM les représentants des syndicats des enseignants, Melles et MM les représentants des élèves du Lycée Lyautey et bien entendu tous les parents légitimement désireux de comprendre ce qui attend leurs enfants au cours de leur scolarité.
Nous y convions tout le monde dans un esprit de dialogue, mais avec l'intention de faire entendre la voix des parents, fermement si nécessaire.

Aucun représentant de l'administration ou des syndicats d'enseignants ne fera le déplacement, nous commençons à redouter une hausse plus importante que celle dont on nous a jusqu'à présent "parlé".

23 février
M. Guinez, Conseiller culturel adjoint chargé de l'enseignement français au Maroc reçoit les associations de parents au SCAC.

26 février : Monsieur Darcos, ministre de l'Éducation Nationale du gouvernement français passe à Rabat.

11 mars : Monsieur Guinez, Conseiller culturel adjoint chargé de l'enseignement français au Maroc, annonce aux représentants des parents d'élèves le montant de la hausse : 12% "seulement" pendant trois ans.

Nous sortons nos calculettes :
100+12% =112
112+12% =125,44
125,44+12% =140,4928

Augmentation sur trois ans : +40,49%
CQFD

40,5% d'augmentation des frais de scolarité sur les trois prochaines années, (3x12%) c'est ce que prévoit l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Étranger, pour les établissements dont elle à la charge au
Maroc (la "mission").

15 mars : la FDM-ADFE se déclare solidaire.

19 mars : réunion de synchronisation entre la PEEP Casa et l'Apei, Casa et Mohamedia, pour convenir de la conduite à adopter. Nous décidons de mobiliser la presse, et d'organiser une campagne d'information et de mobilisation des parents. Un dispositif unitaire de communication est établi panachant communiqués de presse, campagne de tractage, d'affichage, d'e-mailing et de SMS.

23 mars : communiqué de presse, diffusion d'un tract unitaire rassemblant la Peep Casablanca, l'APEI Casablanca, L'Ape Fès/Meknès, l'UCPE, l'Api Rabat, l'APEMA Marrakech, tract publiant les tarifs prévus et dénonçant leur augmentation. Simultanément nous lançons une campagne d'affichage aux portes des écoles appelant à une journée d'action le 26 mars. Au programme : signature d'une pétition à remettre au SCAC. Nous demandons aux parents de porter du jaune et d'en faire porter à leurs enfants lorsqu'ils les aménent à l'école afin d'améliorer notre visibilité dans les médias. Nous ne voulons pas priver nos enfants d'une journée de cours.

26 Mars : manifestations des parents, pétitions, l'opération "t-shirts jaunes" nous assure une couverture média, journaux et télévision efficace. La situation et notre réaction est, enfin, exposée devant le public, au Maroc comme en France. Néanmoins la situation peine à apparaitre clairement en France, où le débat est en partie masqué par la mise en œuvre de la "gratuité" du Lycée.

1er Avril : Vous avez été nombreux à signer la pétition de protestation contre la hausse des frais de scolarité cette semaine. Le 1er avril, nous, les représentants de la PEEP, de l'APEI et de l'API remettons 1300 signatures (recueillies en moins d'une semaine !) à monsieur Raoul Guinez Conseiller adjoint chargé de l'Enseignement Français au Maroc, au siège du Service de Coopération et d'Action Culturelle à Rabat.

Cette remise n'a été suivi d'aucun commentaire…

9 Avril : Réunion à Paris avec Madame Descôtes, directrice de l'AEFE, pour une réunion "spécial Maroc". Déception. Nous en retiendrons que cette réunion n'avait pour but que d'écouter les associations du Maroc. En d'autres termes : "Nous ne sommes pas là pour négocier, et aucune décision ne sera prise aujourd'hui". Néanmoins Madame Descôtes prendra en compte nos propositions et reviendra auprès du Ministère du Budget pour voir quelles nouvelles dispositions pourraient être prises (principalement sur le cas de l'immobilier. Nous pensons que nous aurons des nouvelles à la reprise des vacances de printemps, en Mai). On verra plus bas à quel point nos propositions seront prises en compte…

23 avril : Rencontre avec madame Lepage, sénatrice des français de l'étranger qui nous assure de son soutien et promet de parler du sujet devant son assemblée.

21 mai : présentation par le SCAC aux associations, reçues séparément, des augmentations de frais de scolarité, et (surprise !) de l'augmentation des frais de première inscriptions.

7 juin : élection des représentants des français de l'étranger.

9 juin : l'augmentation de 12% est officiellement entérinée.

Juin /juillet : organisation des épreuves du baccalauréat, vacances
d'été, dispersion.

----------------------------------------
A.L.

Mise sous enveloppe du materiel de vote

11h45 - la mise sous enveloppes de Lyautey est finie. Je remercie les parents qui sont venus aider (dont 2 nouveaux arrivants, nouveaux adhérents).
Bonne journée à tous

E. J.

PS : pas de problème entre les 3 associations ; une bonne entente, une bonne participation de tous.

Le retour !

La liste Peep Mohamedia a été déposée au GS Claude Monet aujourd'hui grâce à Mona Laraqui. Souhaitons lui bonne chance.
----------------------------------------

jeudi 1 octobre 2009

Invitation officielle

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Il est nécessaire d'avoir sa carte d'adhérent avec soi pour l'inscription des parents délégués. Il sera possible de souscrire une adhésion sur place.