Nouveau site web PEEP.MA !

Notre nouveau site web est consultable ici
http://peep.ma

Vous pouvez également nous contacter par email :

Pages

jeudi 21 janvier 2010

La grève… le retour

Ainsi donc comme certains d'entre vous l'ont certainement remarqué "en raison d'un mouvement de grève intersyndical et conformément à loi française en vigueur , l'enseignant de votre enfant sera absent toute la journée du jeudi 21 janvier 2010."

Comme à l'accoutumée c'est par ces simples mots dans le cahier que nous en sommes informés, l'avant veille. Les syndicats d'enseignants n'estiment apparemment pas utile de nous informer, nous association de parents d'élèves, des motivations de leur mouvement, trouvant sans doute cette position de nuisance plus efficace dans leur rapport de force.
Qu'il nous soit permis de leur signaler que désorganiser la journée des parents ne nous semble pas un levier de négociation pertinent. Qu'il nous soit aussi permis de signaler que nous pouvons avoir les mêmes préoccupations et revendications qu'eux, particulièrement en ce qui concerne la baisse des effectifs des personnels d'encadrement, ou le mode de recrutement des enseignants. Qu'il nous soit enfin permis de signaler que ce comportement, loin de rendre les parents d'élèves solidaires de leur mouvement, a en fait l'effet exactement inverse, attisant le ressentiment à leur égard.
Si, comme le dit notre slogan, nous nous voulons ensemble, partenaires de l'éducation de nos enfants cela ne nous fait pas oublier pour autant que nous sommes également porte-parole de toutes les familles. Le partenariat exige la volonté de coopération des deux parties.

Si vous voulez connaitre les motivations de cette grève, nous avons trouvé ces deux informations sur le net (1 et 2). Nous espérons que ce sont les bonnes, attendu que n'avons reçu aucune information directement.

Si d'aventure un représentant du corps enseignant gréviste venait à lire ce texte, nous lui signalons à tout hasard qu'il peut contacter les représentants des parents par leur adresse qui se trouve juste en face, dans la marge droite, ou même nous laisser un commentaire en cliquant ci-dessous. Ce qui peut se faire sans trahir le devoir de réserve, et sans "embrigader" les enfants, comme la législation les y oblige. Mais sans nous "prendre en otage" non plus.

A.L.
------------------------