Nouveau site web PEEP.MA !

Notre nouveau site web est consultable ici
http://peep.ma

Vous pouvez également nous contacter par email :

Pages

samedi 21 avril 2012

Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les candidats à l'élection présidentielle

Nous représentants élus de la PEEP Casablanca, association des Parents d’Elèves des Etablissements Publics français au Maroc, lançons un cri d’alarme et interpellons les candidats aux élections françaises.

Depuis quelques années, nous subissons des hausses considérables des coûts de la scolarité de nos enfants. L’AEFE, Agence Française pour l’Enseignement Français à l’Etranger, a pris la décision d’augmenter les frais de scolarité à hauteur d’une moyenne de 50% sur les cinq dernières années, sans que les parents ne soient consultés et sans que ces hausses ne soient indexées sur quelque indice que ce soit, ou simplement prévisibles.
Il s’agit là d’un déni de démocratie, d’une dérive autocratique insupportable.

De fait, les parents d'élèves ne sont considérés que comme des vaches à lait dont les enfants, captifs du système et sans cesse sous la menace d'une exclusion, servent d'otages.
Ainsi, l'administration comptable a exigé cette année un montant équivalent à quatre mois pour le premier trimestre; mais ne décompte absolument pas le mois manquant du troisième trimestre, les cours cessant, au Lycée Lyautey, le  2 juin 2012 !

Les augmentations prévues ne concernent d'ailleurs aucunement le financement d'améliorations pédagogiques - comme le recrutement ou le remplacement des professeurs absents - mais l'augmentation du patrimoine immobilier de l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Étranger… sans que ceux qui payent, les parents, n'aient aucun droit de regard sur l'utilisation des fonds qu'ils sont tenus de pourvoir.

L’incompréhension des parents est totale face à cette décision de dépenses considérables  qu’a pris l’agence  à un moment où celle-ci doit faire face aux restrictions budgétaires que lui impose ses Ministères de Tutelle. L'état français doit donner à l'AEFE les moyens de ses ambitions!


L'association Peep considère que les parents d'élèves n'ont pas à financer les projets immobiliers d'envergure.

Nous nous opposons totalement, à la généralisation des Droits Annuels d’Inscription. Nous nous opposons  à leur instauration avec, à la clé, les augmentations exorbitantes auxquels ces « D.A.I » sont promis.
Nous nous opposons à la politique immobilière de l’AEFE, à l’extension, à nos frais, de son patrimoine immobilier.
Nous nous opposons à l’usage incontrôlé et opaque de notre contribution financière.


La PEEP a organisé et organisera encore des protestations, sitting, manifestations pour faire entendre la voix des parents qui nous ont chargés de les représenter, de tous les parents, sans distinction, français, marocains, étrangers tiers.
Nous luttons pour que nos enfants ne soient plus triés, sélectionnés sur le seul critère du revenu de leurs parents ou de leur origine sociale et de leur nationalité!

Nous envisageons d'engager un recours judiciaire pour défendre nos droits. Nous sommes particulièrement déçus et indignés devant une institution, l’école française, qui devrait pourtant placer ces valeurs de démocratie, de dialogue, de respect, de mérite et d’égalité au cœur de son action.

Pour tout cela nous vous interpellons, candidats à la présidence ou à la députation car des solutions autres que l’augmentation des frais de scolarité existent réellement. Nous en avons proposées quelques unes à Mme Anne-Marie Descôtes, directrice de l’Agence lors de sa réunion avec les 3 fédérations de parents d’élèves.

Quelles réponses concrètes et quelles solutions comptez-vous mettre en œuvre afin de répondre aux inquiétudes des parents.
Et quand ? Car il y a urgence !

Nous vous prions d’agréer, Mesdames et Messieurs, l’expression de notre haute considération.

Pour le Bureau de la PEEP Casablanca
La Présidente
Hanaâ Hamri

------------------------

samedi 14 avril 2012

DAI : La mobilisation continue !

 Contre l'instauration des DAI, nous restons mobilisés. Pour la deuxième journée de mobilisation, la pluie ne nous aura pas arrété !

Manif du matin, crachin !

À  10 jours du premier tour des élections françaises, nous attendons toujours une réaction officielle.

------------------------

Grand Prix des Jeunes Lecteurs : La Finale

Ce samedi, 7 avril 2012, le grand jury de 25 enfants du Grand Prix des Jeunes Lecteurs s'est réuni afin de délibérer après avoir lu les 8 livres de la sélection du 13ème GPJL.
 
Les jurés ont délibéré âprement pendant plus de 2h où ils ont défendu les livres qu'ils préféraient. Les avis étaient très partagés et la concurrence a été rude.
Les livres ont été classés comme suit par notre grand jury :
Titre
Auteur
Editeur
Le Premier defi de Mathieu Hidalf T1 Christophe Mauri GALLIMARD JEUNE
Sublutetia Eric Senabre DIDIER JEUNESSE
Malo de Lange, fils de personne Marie Aude Murail EDL
Theo et l'énigme des diamants Didier Leterq LE POMMIER
Premier chagrin Eva Kavian MIJADE
Mayo, ketchup ou lait de soja Gaia Guasti THIERRY MAGNIER
Le renard qui cherchait le printemps Hubert Paugram CASTOR POCHE
Agence Pinkerton T1 Michel Honaker FLAMMARION
A partir de maintenant, notre but est de faire venir au Maroc, M.Christophe Mauri qui a donc été le lauréat de ce Grand Prix. S'il vient, il rencontrera les CM2 et les 6ème de toutes les écoles participantes.
Bravo donc à toute l'équipe pour votre participation à l'organisation du Grand Prix dans chaque école.

------------------------

lundi 9 avril 2012

Halte à la hausse déguisée des frais de scolarité !


Les chiffres parlent d’eux même ! En additionnant les futurs Droits Annuels d’Inscriptions aux frais d’écolage, voilà ce que l’école de l’AEFE nous coûte vraiment !
Cliquez pour agrandir l'image.


Comparons la rentrée 2008/2009 à ce que l’on nous prépare ! En 5 ans, les augmentations des frais de scolarité représentent plus de de 33% pour le lycée et près de 60% pour les maternelles.
C’est insupportable !
Voilà, réellement ce pourquoi nous nous battons et la raison pour laquelle nous nous battrons jusqu’à ce que cela cesse !


Manifestation
vendredi 13 avril
de 8h à 10h devant le lycée Lyautey.




------------------------

dimanche 8 avril 2012

Suite aux manifestations du 30 mars, Madame Anne-Marie Descôtes, directrice de l'AEFE, est venue en personne de Paris pour rencontrer nos représentants à Casablanca. Sur place, elle a refusé toute négociation et continue à vouloir nous imposer une augmentation déguisée des frais de scolarité, sans aucune concertation.

En réponse à cette attitude intransigeante nous appelons à une manifestation vendredi 13 avril, de 8h à 10h au niveau national !

Nous envisageons, dans un deuxième temps, une action commune avec les enseignants.

En attendant, nous vous invitons à vous connecter sur notre blog et à signer la pétition en ligne si vous ne l'avez déjà fait.

Rappel !
Nous luttons contre l'augmentation déguisée des frais de scolarité, sous la forme de nouveaux "droits annuels d'inscription" (DAI), qui seront comme les autres promis à augmenter avec les années.
Ces hausses ne sont plus tolérables !
Pas plus pour les uns que pour les autres ! Pas plus pour les marocains ou les étrangers tiers que pour les Français !
Nous luttons pour que nos enfants ne soient plus triés, sélectionnés sur le seul critère du revenu de leurs parents ou de leur origine sociale !

Nous interpellons les politiques de toutes sensibilités, candidats à la députation ou à la présidence françaises pour que les agissements de l'AEFE soient enfin contrôlés ! Maintenant ! Les parents d'élèves n'ont pas à payer les investissements immobiliers de l'agence. L'état français doit donner à l'AEFE les moyens de ses ambitions !
 Et nous exigeons des réponses qui concernent tous nos enfants, tous les élèves, sans distinction !

Nos actions
La première manifestation (du 30 mars) a provoqué la venue depuis Paris de Madame Anne-Marie Descôtes, directrice de l'AEFE.
Elle a provoqué l'émoi des représentants politiques candidats aux prochaines élections françaises.
Elle a été relayée par la presse nationale avec succès !
Ne laissons pas retomber la pression !

Tous à la manifestation
vendredi 13 avril
devant le lycée Lyautey

pour défendre nos droits légitimes,
jusqu'à sortir l'AEFE de son autisme !


------------------------

mercredi 4 avril 2012

Grand Prix


Pendant les réunions et les protestations contre la hausse explosive et incontrôlée des frais de scolarité, notre équipe d'expert(e)s n'oublie pas sa mission : organiser le 13e Grand Prix des Jeunes Lecteurs afin de valoriser les talents de critique littéraires de nos jeunes enfants.
Et oui, elles sont comme ça : les enfants d'abord !
Samedi 7 avril 2012 :  Délibérations  du  jury  du  Grand  Prix  des  Jeunes  Lecteurs  à  l’école  Renan
9h  à  11h30.  Les  25  jurés  (enfants  de  CM2  et  de  6ème)  sélectionnés  après  deux  épreuves  (écrite  et orale),  ont  maintenant  lu  huit  livres  de  jeunesse  édités  en  2011.  Après  2  h  de  délibérations  où  ils défendront  leurs  livres  préférés,  ils  éliront  le  livre  lauréat  du  13e  Grand  Prix  des  Jeunes  Lecteurs organisé par la PEEP dans les écoles françaises de Casablanca.
Cet auteur sera invité au Maroc où il pourra rencontrer ses fans.



------------------------